Impression personnalisée

Sélectionnez les paragraphes que vous désirez imprimer

Transition numérique : les bonnes pratiques dans les cabinets d'expertise comptable

Le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC) a publié un document portant sur les modifications majeures à opérer par les cabinets d'expertise comptable pour évoluer en tant qu'organisation de type numérique. Il s'agit d'un essentiel de bonnes pratiques à mettre en place par l'expert-comptable. Une synthèse de ces bonnes pratiques illustrées est réalisée dans le tableau ci-après (CSOEC, « 10 commandements pour réussir sa transition numérique », octobre 2018).

Le 9e commandement « Cybersécurité : les 10 bons réflexes tu adopteras » est détaillé dans une publication antérieure, conjointe avec la CNCC, sur les mesures de prévention des risques en matière de cybercriminalité (voir RF Comptable 457, février 2018, article « Cybersécurité : bonnes pratiques pour les cabinets »).

Les 10 commandements en matière de transition numérique et les bonnes pratiques (BP) associées

1 - Tes forces et tes faiblesses tu diagnostiqueras

BP 1 - Évaluer la maturité numérique du cabinet.

Exemple : répertorier les forces et faiblesses permettant de délivrer un meilleur service au client et les opportunités et menaces en matière de technologie ayant un impact sur le cabinet.

BP 2 - Évaluer les compétences numériques des collaborateurs.

Exemple : identifier les collaborateurs à accompagner et les sensibiliser avec des conférences, formations, MOOCs, etc.

BP 3 - Évaluer l’appétence numérique des clients.

Exemple : étudier l’évolution des comportements et de sa relation avec les clients (Sont-ils plus agiles que moi ? Suis-je distancé ?).

BP 4 - Utiliser les outils de diagnostics du CSOEC.

Exemple : se rendre sur le site http://www.capsurlenumérique.fr.

2 - La stratégie de ton cabinet tu définiras

BP 1 - Définir un plan d’action stratégique à court et moyen termes.

Exemple : déterminer les objectifs du cabinet à horizon 3/5 ans en se demandant s'ils sont en phase avec le marché, les attentes clients.

BP 2 - Intégrer « l’expérience client ».

Exemple : identifier les clients pilotes avec lesquels il est possible d'initier des process d’open innovation, d’intelligence collaborative et démontrer son agilité.

BP3 - Formaliser la vision choisie et la communiquer auprès des équipes.

Exemple : communiquer et partager les objectifs stratégiques du cabinet via des outils et actions de communication.

3 - Les métiers tu redéfiniras

BP 1 - Cartographier les métiers et les compétences.

Exemple : déterminer les métiers en disparition, en transformation et en création et démarrer ainsi une gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC).

BP 2 - Préférer les rôles aux fonctions.

Exemple : repérer les capacités intrinsèques de vos collaborateurs au-delà de l'organisation.

BP 3 - Pour réussir : valoriser, communiquer et rendre visible.

Exemple : former les managers sur la posture d’accompagnement.

4 - Des bonnes pratiques managériales tu adopteras

BP 1 - Accompagner le changement vers une organisation agile.

Exemple : co-construire les pratiques managériales.

BP 2 - Piloter l’évolution des compétences des équipes.

Exemple : travailler en mode collaboratif et impliquer les collaborateurs dans des ateliers autour de la thématique « comment faire évoluer mes compétences, ma mobilité dans un environnement en mouvement ? ».

BP 3 - Miser sur l’attractivité pour attirer et recruter.

Exemple : recruter dans l’air du temps en recourant aux sites de recrutement et aux réseaux sociaux avec une approche adaptée à chaque canal.

BP 4 - Innover en matière de pratiques managériales.

Exemple : adopter les nouveaux modes de travail issus du e-travail.

5 - Le client tu écouteras

BP 1 - Anticiper les évolutions de la relation client.

Exemple : fournir si possible une réponse en moins d’une heure, car aujourd’hui la réactivité est un critère différenciant majeur.

BP 2 - Identifier les besoins des clients.

Exemple : analyser le profil client, leur historique en recherchant sur internet.

BP 3 - S'adapter aux process des clients.

Exemple : analyser les problématiques par secteur d’activités.

6 - Tes modes de production tu transformeras

BP 1 - Raisonner en mode projet.

Exemple : estimer le budget consacré au projet, notamment en cas de besoin d’évolution des outils.

BP 2 - Privilégier l’évolution de culture du cabinet.

Exemple : structurer la nouvelle organisation en communiquant la nouvelle vision, embarquer les collaborateurs et les impliquer dans ce projet.

BP 3 - Homogénéiser les procédures pour tous les dossiers.

Exemple : sélectionner des outils de production adaptés (choix précédé d'une réflexion sur l’analyse des besoins).

7 - Tu automatiseras tout ce que tu pourras

BP 1 - Analyser pour automatiser intelligemment.

Exemple : évaluer les procédures internes du cabinet qui peuvent être automatisées (ce n’est pas le cas pour toutes).

BP 2 - Recenser les outils permettant l’automatisation de certaines tâches.

Exemple : faciliter la circulation des documents, mettre en place le travail collaboratif avec les partenaires et les salariés (plateforme collaborative, etc.).

BP 3 - Accompagner le déploiement des outils.

Exemple : tester les outils.

8 - Au marketing digital tu n'échapperas pas

BP 1 - Définir une stratégie de communication en fonction d'objectifs.

Exemple : se poser les bonnes questions (Qui je vise ? Avec quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?).

BP 2 - Cultiver son image et celle du cabinet.

Exemple : mettre en avant les recommandations clients en ligne.

BP 3 - Maîtriser l’e-réputation du cabinet.

Exemple : veiller à la réputation du cabinet via les commentaires, les avis, les notes qui sont des indicateurs incontournables et irréversibles. Google Alert (https://www.google.fr/alerts) peut être utilisé.

9 - Cybersécurité : les 10 bons réflexes tu adopteras

BP 1 - La confidentialité tu garantiras.

BP 2 - Un contrat de cyber-assurance tu souscriras.

BP 3 - Une perte ou un vol tu anticiperas.

BP 4 - De boucliers tu te muniras.

BP 5 - Aux cyberattaques tu réagiras.

BP 6 - Le RGPD tu respecteras.

BP 7 - Des clés USB (et de tous les supports physiques externes) tu te méfieras.

BP 8 - De bonnes pratiques managériales tu adopteras.

BP 9 - Les usages tu règlementeras.

BP 10 - Les collaborateurs tu sensibiliseras.

10 - Des missions de conseil à tes clients tu proposeras

BP 1 - Détecter les besoins d’accompagnement en numérique.

Exemple : appliquer le diagnostic numérique du CSOEC aux clients du cabinet.

BP 2 - Proposer de nouvelles missions liées au numérique.

Exemples : accompagnement à la transition numérique et l’organisation ; conseil en optimisation des process ; sécurisation.

BP 3 - Enrichir et élargir des autres missions.

Exemple : mise en place d’un site e-commerce. Trois missions pourront être proposées :

-une mission en amont pour préparer la création du site ;

-une mission de suivi pour s’assurer du bon déroulement de l’activité ;

-une mission en aval pour anticiper l’évolution du site e-commerce.

Le cabinet numérique se définit comme une organisation agile où il convient d'innover en matière de pratiques managériales.

Les bonnes pratiques vont des conseils d'élaboration d'une stratégie à la proposition de nouvelles missions de conseil aux clients.

Parution: 02/2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Groupe Revue Fiduciaire 2019. Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.